vendredi 24 juillet 2009

Réception

Ouf !

J'avais peur de partir en vacances sans avoir reçu mes commandes. Mais non, tout est bien là et en parfait état.


Dainipponjin ou Big Man Japan, puisque le film va être distribué au US. Un film réalisé par Hitosi Matumoto qui tient également le premier rôle. Matumoto est un comique star au Japon, un peu comme Takeshi Kitano lorsqu'il faisait parti du duo "Beat Takeshi". Et comme Kitano, lorsqu'Hitoni passe à la réalisation, ce n'est pas exactement ce à quoi on pouvait s'attendre.

Dainipponjin se déroule dans un japon contemporain où les monstres type Godzilla ou Gamera ont toujours existés. Dai Nato (donc Hitosi Matumoto) est une sorte de superman très désabusé qui se transforme en géant pour empêcher tous ces monstres de détruire Tokyo.


Tourné sous la forme d'un documentaire, on voit finalement peu de monstres. L'histoire se focalise surtout surtout sur Dai Nato, ses états d'âmes et ses relations avec les habitants de Tokyo qui en ont un peu assez de géant qui détruit lui même un peu tout et qu'ils trouvent ringards.



Detroit Metal City, l'adaptation live d'un des gros succès manga de ces dernières années.

Soichi, le héros, est un jeune garçon qui affectionne les ambiances délicates et aime la pop suédoise. Mais, il est aussi le chanteur guitariste d'un groupe de Death Metal : DMC sous le nom de Johann Krauser II. Cette situation que le héros ne parvient jamais à assumer est, on s'en doute, prétexte à toutes sortes de quiproquos très "japonais".

Le manga est un peu répétitif, mais le film semble se focaliser sur les 2 premiers tomes.

Mais c'est surtout l'acteur principal, Kenichi Matsumaya (que l'on a pu voir dans le rôle de L dans les adaptations live de Death Note) qui semble être totalement habité par ce double rôle.




Parodius Portable pour ma jolie PSP.

Parodius est une grande série de shoot'em up des années 80-90, disponibles sur PC-Engine ou encore Super Famicom.

Pour cette compilation, Konami propose sur l'UMD :

Parodius (MSX/ 1988)
Parodius Da ! (Arcade/PCE/SFC/ 1990)
Gokujyou Parodius (Arcade/SFC/ 1994)
Jikkyou Oshaberi Parodius -Forever with me- (SFC/ 1996)
Sexy Parodiius (Arcade/PSone/Saturn/ 1996)

Parodius était une série qui parodiait (ben ouais..) la série des Gradius. On a donc le même concept, mais dans un monde complètement loufoque et burlesque.



Enfin, j'ai reçu My Summer Holiday 4.

J'avais parlé de ce jeu, du moins du premier dans un précédent post. Mais le 4 étant sorti, début juillet, j'ai pu l'obtenir plus facilement en fait.

Même principe, mais alors que la série se passe habituellement en 1975, là nous sommes en 1985, avec la mer.

J'ai commencé hier soir, comme prévu c'est super mignon. Bien sur je ne comprend pas tout ce qu'on me dit, mais ça reste jouable, et surtout l'ambiance est à pleurer.




A bientôt.

jeudi 23 juillet 2009

gundam 30th anniversary


Gundam, c'est très certainement l'anime le plus populaire du Japon avec, je crois, la plus longue longévité (30 ans...).

Pour fêter ça, ils n'ont rien trouvé de mieux que de construire des répliques des plus célèbres Gundam à l'échelle 1/1.


Assez incroyable quand même... J'imagine "en vrai" l'impression que ça doit faire.


Il y en a un peu partout dans tout l'archipel.


Là, c'est assez rigolo (enfin pour moi) puisque celui-ci est installé sur l'île d'Odaiba à Tokyo. Et c'est là où je logeais lorsque j'y étais (il y a pratiquement 1 an jour pour jour...). Sur la photo ci dessus, on peut voir mon hôtel, c'est celui tout à gauche qui décrit un arc de cercle. J'étais à l'avant dernier étage (14). Avec les perspectives, on a l'impression qu'il y a des immeubles face à lui, mais non, il possède une vue incroyable sur la baie de Tokyo.

Voilà, un peu de nostalgie...

Toutes les photos sur : http://secretzone81.wordpress.com/

samedi 18 juillet 2009

fastfood japonais


Bon... Alors ce post, ça faisait longtemps que je voulais le faire. Au japon, depuis que Mc Donald s'est installé au début des années 70, il existe de nombreuses franchises de fastfood propres au goût des japonais, et surtout beaucoup plus sain (qualité et fraîcheur des ingrédients).

Lorsque j'y étais, je me suis rendu plusieurs fois dans ces établissements, et les deux enseignes les plus connus sont : Mos Burger et Lotteria. On en trouve à Tokyo très facilement, au même titre que Starbuck ou Mc Donald.


Mos Burger est de loin celui que j'ai préféré. Une super viande, des légumes ultra frais, des buns géniaux, et des petits ajouts comme seuls les japonais savent les faire. Bref, si je n'avais pas cette envie de goûter un peu à tout ce que les resto et combinis proposaient, je crois que j'aurais tout le temps manger là.


Mos Burger a été fondé en 1972, on trouve des burger de saison, mais aussi des burger de crevette. Ils font également (comme les autre enseignes japonaises) des rice buns, soit des buns composés de pâte de riz au lieu du pain conventionnel. Chaque burger est préparé à la demande, et on vous l'amène à votre table.

Mon préféré était le teriyaki burger... J'en bave rien qu'à m'en souvenir... mais aussi le spicy chesseburger...

J'AI FAIM !!!

Le MOS Burger basique (avec son espèce de sauce chili) est une institution, au même titre que le Big Mac.


Au fait, MOS, c'est pour : Montain, Ocean et Sun.


Aprés nous avons Lotteria.

En fait, celui-ci j'y suis allé deux fois, une fois au petit dej (incroyable souvenir d'une sorte d'egg mc muffin, mais avec un oeuf à peine mollet...), et une fois en fin d'AM, histoire de goûter un autre rice burger.


Ca c'est leur potato... très très bon, rien à voir avec les potatoes du Mc Do ou de Quick...


Voilà à quoi ressemble un rice burger.


Comme on le voit très bien sur la photo (ci-dessus), tout est super frais. Et les burgers ont exactement cette gueule.

Ci-dessous, LE truc du Mc Do japonais, le Shaka Shaka Chicken. En fait c'est exactement le morceau d'un Mc Chicken, mais qui est éééééénormément poivré.


Voilà, ce sont vraiment des trucs qui m'ont marqués et dont je repense souvent avec nostalgie...

Mais l'enseigne de fastfood qui est en fait la plus populaire au Japon est très certainement Yoshinoya.

On peut considérer cela comme un fastfood, car le service est quasi immédiat et qu'il s'agit d'une franchise.

On y sert essentiellement des Gyudon (la recette dans un prochain post).

Le gyudon est un plat à base de riz, nappé de lamelles de boeuf en sauce avec divers autres ingrédients. Le gyudon le plus commun est celui ou l'on trouve, en plus du boeuf, des lamelles d'oignons et de l'oeuf.

Le premier établissement de Yoshinoya a ouvert ses portes en 1899. Le succès est immédiat, en partie du au prix des plats. Aujourd'hui encore, le gyudon de base est à 280 Y (environ un peu moins de 2 E)


Mais le plus incroyable, c'est qu'il existe un jeu Yoshinoya... Sur PS2.


Le but est de gérer un Yoshinoya. On choisit la configuration de son restaurant, on doit préparer les plats et servir les clients.




Franchement, ça a l'air très très fun... Bon celui-là, c'est certain, je l'aurais jamais...

ITADAKIMASU !!!

mercredi 15 juillet 2009

Dragon Quest IX



Dragon Quest IX est sorti samedi au Japon, et comme on pouvait si attendre, c'est un carton. Des files d'attentes s'étaient formées dés la veille, ce qui n'était pas arrivé au Japon, pour un jeux vidéo, depuis des années.

3 millions d'exemplaires se sont écoulés en 3 jours et les objectifs de Square Enix (4 millions de ventes uniquement sur l'archipel) sont quasi certains d'être remplis.

D'autant plus que le jeu est non seulement, et pour la première fois, l'exclusivité d'un console portable (la DS), mais aussi il vise un public féminin. La DS étant, comme tout le monde le sait, le plus gros "coup" de Nintendo.

Ha, ben merde, il y a 2 cartouches...


Autre élément à noter (même s'il n'est pas directement responsable de ce succès sans précédent), Famitsu, LE magazine référent sur les jeux, lui a accordé la note maximale de 40/40, il devient le 10ème jeu à obtenir cette note parfaite.

Les autres jeux ayant reçus cette note étant :

428 - Wii
Metal Gear Solid 4 - PS3
Super Smash Bros Brawl - Wii
Final Fantasy XII - PS2
Nintendogs - DS
The Legend of Zelda : The Wind Waker - GameCube (tout à fait d'accord...)
Soul Calibur - DC
Vagrant Story - PSone
The Legend of Zelda : Ocarina of Time - N64


Bon... Et bien vivement une localisation française, chose certaine, mais quand ???

dimanche 12 juillet 2009

figatellu grillé

Toujours dans notre rubrique plats estivaux, le figatellu.

Pour ceux qui ne savent pas, il existe deux sortes de figatelli, celui qui est séché et qui se mange à l'apéro comme un saucisson et le cru, celui que l'on grille. Mais qu'est ce que c'est le figatellu ? C'est une saucisse de porc composé de viande (la plus imprégnée de sang), de foie et de gras. Le hachis est également allongé au vin (rouge ou rosé) avant le fumage.

L'idéal est préparer son figatellu lentement et à la braise. On plante dans notre figatellu un sarment de vigne ou une branche de romarin et on le fait cuire sur les braises finissantes. Ensuite on le place entre deux tranches de pain ou, encore mieux dans de la polenta. Le bonheur.



Comme je n'ai pas de bbq, voici une petite recette facile et délicieuse pour un petit apéro dînatoire.

On frotte une gousse d'ail sur notre tranche de pain. On place dessus un peu de tomates concassées, puis du figatellu que l'on aplatit bien.

On laisse griller au four pendant 10 mn.


Terrible...


Avec un petit verre de rosé...

Pour les parisiens qui cherchent de la bonne charcuterie corse, et donc du figatellu à griller, je ne peux que conseiller l'épicerie corse rue des Mathurins. De très très bon produits (saucisson d'âne, terrine de sansonnet, farine de chataigne, etc.).

Attention, évitez d'y aller le midi, trop de monde car ils font des sandwiches et la boutique est envahie.

Basgiu

Dorade au four



Ce sont souvent les choses les plus simples qui sont les meilleures, en attendant les vacances, la piscine et le bbq, voici une belle madeleine de mes vacances d'été Sétoises.


Il nous faut une belle dorade, un bulbe de fenouil, deux oignons et un citron.

D'abord on émince notre fenouil, on coupe en tranche nos oignons pour faire des cerceaux, et on enfourne à 180° (150 chaleur tournante) avec une feuille de papier allu sur notre plat pendant 15 à 20 minutes.

Ensuite, avec notre mélange qui a bien fondu, on crée un lit assez épais sur lequel on va placer trois tranches de citron, notre dorade et encore trois tranches de citron. On sale et poivre, un filet d'huile d'olive et on enfourne à nouveau 15 à 20 minutes sans le papier allu.

Enfin, on lève les filets et on sert sans attendre.


Et voilà. Toute la difficulté de l'affaire est d'avoir une bonne cuisson. Il faut que le poisson se détache mais ne soit pas sec, il doit rester moelleux sans être cru. De toute façon il vaut mieux que la dorade ne soit pas assez cuite plutôt que trop ; c'est dit.


Et là c'était parfait. Un filet d'huile d'olive vierge au dessus du poisson pour ceux qui aiment, un peu de riz basmati en accompagnement ou (comme ici) rien si ce n'est un peu du lit fenouil / oignon.

En attendant de faire des loups grillés au bbq, miam.

vendredi 10 juillet 2009

Takashi Miike

Elle est loin l'époque où les films de Miike étaient distribués dans nos salles. Il est vrai qu'à raison de 4 films par an, et, il faut bien l'avouer assez inégaux, ça devait être un peu compliqué.

Mais, 2 films vont très bientôt débarquer, chez nous, en DVD. Le premier, c'est CROWS ZERO, et il sort le 5 août chez Wild Side.


CROWS ZERO est un film live adapté du manga de Hiroshi Takahashi. Le manga n'est pas distribué en France, mais sa suite WORST est publié par Panini.


CROWS ZERO est l'histoire (assez classique) d'un adolescent, fils d'un Yakusa, qui intègre un lycée réputé pour ses bandes rivales. Le père du jeune homme lui donnera sa succession si ce dernier arrive à prendre la tête de l'école. Baston, Kick, Amitié, Sacrifice, etc. Tout ce qui fait l'esprit du Shonen. Et de ce que l'on peut lire sur le film, CROWS ZERO serait LE meilleur film live ayant cet esprit Shonen (et pas Ichii the Killer !!!). Vivement Août, en espérant que ce soit bien la bombe annoncée.


L'autre film, toujours de Takashi Miike, est prévu pour septembre chez WE Production. Il s'agit de YATTERMAN, adaptation live d'un anime culte des années 70.

D'apparence kitsch, le film promet un esprit plus proche du Miike de The Great Yokaï War, soit une production plutôt destiné à un jeune public.

2 adolescents justiciers, Gan et Ai, s'opposent à un trio maléfique qui tente de retrouver une gemme appelée Duko Stone.

Le film ne serait qu'action frénétique à la Cagliostro (à ce qu'il paraît, mais ne rêvons pas...), avec courses poursuites dans le temps et l'espace.

J'aime vraiment beaucoup The Great Yokai War, un film très tendre mais assez barré (Miike oblige). Il m'aie donc difficile de croire que YATTERMAN soit mauvais. De plus j'adore la direction artistique.



Et puis c'est Kyoko Fukada qui interprète la bad girl Doronjo... Alors que demande le peuple...

A plus.

PS : Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu Takashi Miike, on peut dire que l'homme oeuvre dans tout les genres (romance, horreur, drama, enfant, etc.). Mais si on ne devait en retenir que quelques uns (mis à part ceux cités plus haut), voici quelques titres assez géniaux :
Audition
Zebraman
Demon Pond


jeudi 9 juillet 2009

Revoltech Japan Expo

Comme on me l'a demandé, voici les visuels des Revoltech acquis à Japan Expo.

Et on commence par le plus beau : Gurren & Lagann (hyper posable, vachement d'allure et d'esprit Team Gurren Lagann).

Ensuite Enkidu qui est très très beau (mais me paraît assez fragile)


Et... Bon, ok, à la limite du fan service : Leina (de la série des Revoltech Queen Blade, un peu comme ils font la série Fraulein avec Rei et Asuka d'Evangelion.). Super finition, et les deux visages (concept repris des Figma) sont terribles.


Ouais, bon, ça va... J'ai le droit, je suis adulte, bon sang de bois.

Bises



mercredi 8 juillet 2009

courgettes farcies



Alors, ça, si ce n'est pas une recette estivale. Plutôt que de faire pleins de petits farcies différents, j'ai juste réalisé des courgettes (rondes) farcies. La photo n'est pas de moi (mon appareil déconne de plus en plus), mais je compte sur Vincent et son magnifique appareil photo cet été pour réaliser de beeeeeelles photos.

Pour 4 courgettes, il nous faut :

250 gr d'agneau (une tranche de rond de gigot fera très bien l'affaire)
1 tomate
1 gousse d'ail
Quelques feuilles de basilic
1 oeuf
Un peu de chapelure
sel et poivre.

On coupe le chapeau de nos courgettes. A l'aide d'une cuillère, on vide nos courgettes. On garde environ 1/4 de la chair de courgette ainsi prélevée.

On monde notre tomate, on la pèle, épépine et on en conserve la chair que l'on va hacher très finement.

On passe notre agneau au mixeur (grosse grille).

On mélange intimement la chair de tomate, de courgette, la gousse d'ail hachée, l'agneau, environ 1 cas de chapelure, l'oeuf et les feuilles de basilic finement ciselées. On sale et poivre et on met ce mélange dans nos courgettes. On place dans un plat, on arrose d'un filet d'huile d'olive et on enfourne à 180° (150 pour un four à chaleur tournante) pendant environ 45 minutes.

Voilà, y a rien de plus rapide, facile, bon et sain.

Bien sur, pour la farce, on peut faire un mélange à moitié agneau et chair à saucisse. Ca, c'est selon les goûts. Mais en fait, le truc de chouette, c'est que dans la farce, hormis la viande, on ajoute toujours un mélange de légumes. Ainsi si on fait des courgettes et des aubergines farcies, dans notre farce il y aura forcément un mélange de viande, de chair de courgette et de chair d'aubergine.

Le basilic, c'est super, ça ajoute une note très parfumée et légèrement poivrée, mais il ne faut surtout pas en abuser, sinon le goût du basilic prendra le pas sur les autres.

Même si vous ne faîtes pas de tomates farcies, toujours ajouter un peu de chair de tomates à votre appareil.

Enfin, petit truc, si vous faîtes des tomates farcies, pensez à mettre 1 caf de riz au fond de votre tomate avant d'ajouter la farce. La tomate étant gorgée d'eau, le riz l'absorbera et empêchera votre tomate de s'affaiser et de se craquer durant la cuisson.

Go to work Katsu !!!

mardi 7 juillet 2009

My Summer Holiday



My Summer Holiday est un jeu PSP sorti en 2006 au Japon, et qui ne verra malheureusement jamais le jour aux US ou en Europe.

Au même titre que Game Center CX, ce jeu nous ramène quelques années en arrière, mais cette fois-ci pas de retrogaming. L'action se passe en 1975, et vous incarnez Boku une jeune citadin de 9 ans qui est envoyé à la campagne chez son oncle et sa tante. Et là... Et bien, vous ne faîtes pas grand chose, du moins ce que peut faire un garçon de 9 ans qui découvre la nature.

Soit, vous allez à la chasse aux insectes, pêcher, faire de la balançoire, explorer la colline, regarder des feux d'artifices, organiser des combats d'insectes, camper, etc.







Bon dis comme ça, ça peut paraître assez mou, mais à nouveau c'est un jeu d'ambiance et de sensations retrouvées. La nostalgie de l'enfance certainement.

Graphiquement, le jeu est très réussi, le look un peu playmobil des personnages s'intègre parfaitement dans les décors (le personnage se déplace dans les décors qui sont comme des tableaux que l'on traverse avec un axe de caméra fixe) qui font très Miyazakien. D'ailleurs l'ambiance du jeu fait irrémédiablement pensé à celle de Totoro, le fantastique en moins.

Bref, à nouveau, si vous vous intéressez au Japon, que vous aimez les simulations sociales et que vous avez envie d'observer des têtards dans une mare, ce jeu est fait pour vous.

Ok, il est entièrement en Japonais...

Faut absolument que je m'y mette sérieusement...

A noter que l'épisode 4 vient tout juste de sortir au japon (le 2 était sur PS2, le 3 sur PS3) et cette fois-ci, même principe, mais vous êtes une petite fille au tout début des années 80 et il semble que ça se passe dans un petit port de pêche. Haaa l'été...