dimanche 28 décembre 2008

Hail to King Conan !

Noël et sa gastro entérite sont passés...

Après Batman, la JLA, JLU et plus généralement DC Comics, voici un nouveau bloquage assez récurrent. Il revient assez souvent, je veux bien sur parler de Conan.

Les éditions Bragelonne viennent de publier le troisième et dernier volume des aventures du cimmérien. Il clôt ainsi l'intégralité des textes de Robert E. Howard. Que dire ? A part que c'est génial et superbement écrit. A la différence de nombreux auteurs qui prennent un coup de vieux, notamment Lovecraft à mon sens, les textes d'Howard n'ont pas pris une ride alors qu'ils datent du début des années 30. C'est clair, sec, sans effets gratuits, sans vouloir faire de l'épat'. Un vrai modèle d'écriture pour moi. D'ailleurs, et comme d'habitude, lire Howard me donne forcément envie d'écrire, et je me suis rendu que sur le texte sur lequel je travaille en ce moment, j'éprouve très vite une certaine frénésie "à la Conan"...

Alors ce troisième volume regroupe entre autres la nouvelle "Les Clous Rouges" et surtout "Au-delà de la Rivière Noire" qui est un vrai chef d'oeuvre. Impossible de décrocher de la nouvelle. On est immédiatement happé par l'aventure. C'est la classe...

Egalement présent dans le volume, des notes sur la vie et l'oeuvre d'Howard, ho combien fascinante, ainsi que des articles sur Conan.

LISEZ LE !!!

Comme le bloquage sur Conan se poursuit (non, je n'ai pas revu pour la énième fois le film... mais ça ne saurait tardé, déjà je travaille avec la musique en fond sonore...). Il existe en France chez Semic l'Encyclopédie de Conan qui est déjà très sympa, mais le must à avoir est Conan The Phenomenon
Super maquette, super textes, illustrations et photos... awesome !




Haaaa... Valeria, coquine et maîtresse de mes 12 ans...



Ouais ouais ouais... Vraiment génial.

Dernier truc, toujours chez Bragelonne, la sortie d'Erik le Vicking de Terry Jones avec des chouettes illustrations de Boulet...

Salut bonhomme...

4 commentaires:

Eric a dit…

Je viens de découvrir que le génialissime Vincent D'Onofrio n'a pas seulement joué Orson Welles dans ED WOOD ; il a également incarné Robert E. Howard dans THE WHOLE WIDE WORLD.

Apparemment, le film relate son histoire d'amour avec Novalyne Price, jouée par Renée Zellweger (oui bon bah forcément, fallait bien que ça coince quelque part). Le film a quand même été présenté à Sundance en 1996.

http://www.imdb.com/title/tt0118163/

zanigata a dit…

je l'ai vu il y a bien longtemps et je t'en avais déjà parlé...

Eric a dit…

Sorry. Je m'en rappelle pas. C'était bien ?

zanigata a dit…

Pas trop... ça faisait un peu téléfilm de luxe. D'Onofrio est totalement incarné (et il le faut car Howard était un peu cinglé...) et il est LA bonne surprise du film. Mais c'est essentiellement focalisé sur la courte histoire d'amour que sur la vie d'Howard elle même. Peut-être un jour, un vrai film sur lui... il y aurait tellement à dire..